Produire une électricité renouvelable

Afin de redonner vie au Moulin, une centrale hydroélectrique sera installée. Elle permettra de produire une électricité verte à partir de l'eau du Durzon.

 

Installer une centrale hydroélectrique

Jusque dans les années 90, la force de l'eau du Moulin a été utilisée pour l'activité humaine. Dans un contexte de changement climatique et sur un territoire concerné par les projets d'exploitation du gaz de schiste, l'idée est naturellement venue aux membres de se lancer dans un projet de centrale hydroélectrique.  La production d'électricité permettra notamment de prendre en charge les coûts de rénovation du Moulin.

Un droit d'eau fondé en titre

Le moulin de Saint Martin du Durzon possède un "droit d'eau fondé en titre", qui a été reconnu par arrêté préfectoral en mai 2015. Ces droits ont été délivrés sous le régime féodal par la couronne, principalement aux seigneurs et aux communautés ecclésiastiques avant la Révolution et que la nuit du 04 août 1789 n’a pas abolis. Ainsi, le Moulin a été exonéré des procédures d’autorisation ou de renouvellement instituées par la Loi de 1919 pour l'installation d'une centrale hydroélectrique. Ce droit d’eau concède de plein droit l’autorisation d’exploitation de l’ouvrage pour une période illimitée.

Des études techniques en cours

Fin 2016, les études techniques plus approfondies ont été lancées, avec l'aide de la collectivité de communes Larzac et Vallées. Un capteur de débits a été installé dans le canal d'amenée, afin de savoir plus précisément quel débit sera utilisable. Une première consultation des turbiniers a été lancée, et Enedis (le gestionnaire du réseau électrique) a fourni une première estimation du coût de raccordement. Il s'agit maintenant d'affiner les choix techniques et les coûts.